Courrier de réponse de la Ministre des sports sur la diminution des dotations de l’État affectées au titre du Centre national pour le développement du sport

Diminution des dotations de l’Etat affectées au titre du Centre national pour le développement du sport

Le 30 novembre 2017, j’avais attiré l’attention de Mme la ministre des sports sur les conséquences liées à la diminution des dotations de l’État affectées au Centre national pour le développement du sport (CNDS).

Cette question écrite avait reçu une réponse le 22 février dernier (lettre d’information – semaine 9)

Par un courrier en date du 8 juin 2018, Mme la ministre des sports est venue préciser que :

« Le budget voté en loi de finances 2018 prévoit un montant total de 186 M€ de crédits de paiements du CNDS. Ce budget correspond à un recentrage fort de l’intervention du CNDS, dans la continuité du plan de redressement initié en 2012.

Il s’agit notamment de traduire la clarification entre les missions revenant à la Direction des sports, désormais responsable du portage des politiques nationales et internationales en matière de sport et le CNDS, recentré sur son cœur de métier : le « sport pour tous », avec une attention particulière aux publics les plus éloignés de la pratique sportive.

Aussi, les objectifs prioritaires du CNDS pour l’année 2018 sont le soutien à la professionnalisation du mouvement sportif avec plus de 5 000 emplois financés et maintenus, la réduction des inégalités à la pratique sportive en direction des publics et territoires prioritaires, la promotion du « sport-santé » sous différentes formes et le renforcement de la lutte contre les discriminations, les violences et le harcèlement dans le sport.

(…)

Grâce à une gestion rigoureuse, la Direction des sports et le CNDS sont en mesure de dégager une enveloppe exceptionnelle de 5,6 millions d’euros cette année et j’ai décidé d’attribuer cet argent aux clubs sportifs en difficulté via la part territoriale du CNDS. Ces crédits seront fléchés sur les clubs qui en ont le plus besoin et il appartiendra aux directeurs régionaux de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) de les identifier en lien avec les représentants du mouvement sportif et des collectivités au sein des commissions territoriales. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *